lundi 26 juin 2017

Tes Prières sont une lumière!

Tes prières sont une lumière pour toi
Ta dévotion une force
Ton sommeil est l'ennemi juré de tes prières
Ta vie est une occasion
Si tu la négliges et tu l'ignores

Tu disparaîtras en poussières






Epreuves de la vie Faveurs du ciel

On demanda un jour à Rabia: " Quand le serviteur peut-il être satisfait?" Elle répondit: " Lorsque les épreuves de la vie suscitent en lui une joie égale à celle qu'il ressent en recevant les faveurs du ciel."





jeudi 22 juin 2017

Entre l'amant et le bien aimé!


Entre l'amant et le bien aimé il n'y a pas de distance
ni de parole que par la force du désir
ni de description que par le goût
Qui a goûté a connu
Et qui a décrit ne s'est pas décrit
En vérité comment peux tu décrire quelque chose
Quand  en sa présence, tu es anéanti?
En son existence, tu es dissout?
En son contermplation, tu es défait?
En sa pureté, tu es ivre?



mercredi 21 juin 2017

Mon affliction est à son comble

On raconta qu'un jour durant un cours de Rabia; Sufyan Al Thawri soupira et dit: " Mon affliction est à son comble.!"
Ne mens pas lui répliqua Rabia. Dis plutôt: mon affliction est presque à son comble. car si tu avait atteint le comble de l'affliction, il ne te serait plus possible de vivre!


jeudi 15 juin 2017

C'est le Seigneur qui donne

On raconta qu'un jour , Malik ibn Dinâr rendit visite à Rabia Al Adawiyya, en voyant la pauvreté dans laquelle elle vit, il fût très peiné et le cœur serré il lui dit: "J'ai des amis riches. Si tu veux j'irai leur demander quelque chose pour toi."
Elle lui répondit: "Tu as mal parlé Malik. Pour tes amis comme pour moi, c'est le Seigneur qui donne le pain quotidien. C'est Lui qui pourvoit aux besoins des riches. Ne pourvoirait-il pas à ceux des pauvres? S'il lui plaît de me voir pauvre, qu'il en soit ainsi. Je ne peux devant Sa volonté que me soumettre le cœur joyeux!"



vendredi 9 juin 2017

Ces biens n'appartiennent à personne

On raconta qu'un jour, en voyant Rabia portant des vêtements déchirés, quelques dévots lui dirent: "Bien de gens te donneraient une aide si tu leur demandais!"
Elle regarda le ciel et répondit: "je rougirais de demander des biens de ce bas-monde à qui que ce soit. Ces biens n'appartiennent à personne en vérité. Ce sont des prêts entre les mains de leurs propriétaire!"


jeudi 8 juin 2017

Mon bien aimé par ta majesté

Mon bien aimé par Ta majesté, à partir de cet instant, 
j'ai chassé entièrement de mon cœur le goût des choses de ce bas monde
 et j'ai détourné, une fois pour toute, mon regard de toutes Tes créatures
 pour n'observer et ne contempler que Toi!

Rabia Al Adawiyya



mardi 6 juin 2017

Pour n'observer et ne contempler que toi

On raconta qu'un jour le mari de Abda apporta à Rabia, dans une écuelle de quoi manger. Rabia la  mit par terre et partit allumer la lampe . Un chat vint et mangea tout. Quand Rabia revint chercher l'écuelle, elle la trouva vide. Elle alla se contenter de quelques gorgées d'eau mais la cruche lui glissa des mains et se brisa. Elle prit  la lampe et se dirigea vers le puits, la lampe s'éteignit, .Rabia poussa alors un soupir qui fit bouger les murs de sa maison et s'écria: "Dieu que fais-tu donc subir à cette pauvre misérable?" Une voix lui répondit; "Ô Rabia si tu le désires ton Seigneur s'engage à mettre le bas monde en entier à ta disposition mais il fera abaisser dans ton coeur l'amour que tu as pour lui, car un seul cœur ne peut pas contenir l'amour de Dieu et l'amour de ce bas monde!"

En entendant ces paroles Rabia jura: 
Mon bien aimé par Ta majesté, à partir de cet instant, j'ai chassé entièrement de mon cœur le goût des choses de ce bas monde et j'ai détourné, une fois pour toute, mon regard de toutes Tes créatures pour n'observer et ne contempler que Toi!"



samedi 3 juin 2017

Tu désobeis à Dieu


Tu désobéis à Dieu et tu prétends L’aimer,
C’est impossible et étrange !
Si ton amour était véridique, tu Lui obéirais,

Car ceux qui aiment obéissent toujours à ceux qu’ils aiment.

Quand on m'aperçoit!

Quand on m’aperçoit, on ne me voit qu’occupée par Lui.
Quand j’apparais, on ne me voit qu’avec Lui.

mercredi 31 mai 2017

Si jétais maitresse de mon sort


On raconta qu’une nuit, son maître se réveilla, regarda par une lucarne de la porte et vit Rabia prosternée et disant : « Mon Dieu, tu sais que mon cœur désire T'obéir et que la lumière de mes yeux est dans le service de Ton seuil. Si j'étais maîtresse de mon sort, je ne cesserais pas un seul instant de Te servir. Mais Tu m'as laissée entre les mains  de cette créature. Tandis qu'elle priait, une lumière emplissait toute la pièce. Lorsque son maître vit cette lumière éblouissante il tressaillit, se leva et revint à sa place. Il resta songeur jusqu'au lever du jour. il appela alors Rabia, lui dit: " Rabia, je t'affranchis, tu es libre. Si tu veux, tu resteras ici et nous serons tous à ton service. Sinon, vas où tu veux ". Alors Rabia lui fit ses adieux, partit et se consacra à l'adoration du Tout Puissant.

Tes prières sont une lumière


Une fois la maladie obligea Rabia à abandonner sa récitation nocturne du coran.
Quand elle fut guérie, elle oublia de reprendre sa récitation. Un jour elle appela Abda, sa fidéle dame de compagnie et lui dit: " j'ai vu en rêve que je me trouvais dans un jardin très verdoyant et d'une beauté sans pareille. Dans ce jardin se trouvait une belle et jeune servante, je lui ai dit: "Que c'est beau cet endroit!" Elle me fixa du regard et me demanda: "Voudrais-tu voir un endroit plus beau que celui-ci?" J e répondis: "Oui!" Elle me prit alors par les mains et m'emmena devant un très beau palais, elle frappa à la porte, on lui ouvrit. Une lumière jaillit de l'intérieur.
Nous  entrâmes, des servantes se tenaient sur les deux côtés du grand hall, chacune  d'entre-elles tenait un plateau éblouissant de lumière.
Ma compagne demanda aux servantes où elles allaient.
Elles répondirent: "Nous cherchons un martyr qui s'est noyé en mer, il ne dormait jamais la nuit. Nous allons le parfumer.

Si c'est ainsi il faudrait  aussi oindre cette femme qui m'accompagne, dit la servante


Elles répondirent: " Nous le faisions auparavant, l'agréable parfum la suivait partout mais depuis quelque temps, il l'a quitté!"


Ensuite la servante me chanta ces vers tout en me lâchant la main:


Tes prières sont une lumière pour toi

Ta dévotion une force
Ton sommeil est l'ennemi juré de tes prières
Ta vie est une occasion
Si tu la négliges et tu l'ignores
Tu disparaîtras en poussières

A ces mots la servante disparut . Je me réveilla, très secouée par ce que je venais de voir.